Lorsqu’elles ont fait leur apparition sur le marché de l’équipement sportif il y a quelques années, les planches à pompes ont beaucoup fait parler d’elles.

Valent-elles vraiment le coup (et le coût) ou ne sont-elles qu’un simple gadget ?

Accès rapide

Une planche à pompes, c’est quoi ?

Une planche à pompes (push up board en anglais) est, comme son nom l’indique, une planche sur laquelle on fait des pompes !

Plus précisément, il s’agit d’une planche en plastique sur laquelle différentes prises pour les pompes sont mises en avant grâce à des traits de couleurs (rouge, vert, bleu et jaune).

Ces prises correspondent aux différents muscles que vous pouvez travailler grâce à la planche à pompes.

Il faut ensuite insérer les poignées dans les trous situés aux extrémités de ces traits de couleur pour les verrouiller et commencer à s’entraîner.

Les poignées (anti-dérapantes) présentent l’avantage de pouvoir s’élever de quelques centimètres et ainsi de faire des pompes avec une amplitude plus importante que si vous les faisiez avec les mains au sol, à plat.

Si elles étaient au départ rigides, la plupart des planches à pompes sont aujourd’hui pliantes : on peut donc facilement les ranger.

Par ailleurs, elles sont généralement livrées avec des patins à coller sous la planche afin d’éviter qu’elle ne glisse sur la surface sur laquelle vous vous entraînez.

Comment utiliser une planche à pompes ?

Il est très simple d’utiliser une planche à pompes : comme on vient de le voir, il suffit d’encastrer les poignées dans les trous situés aux extrémités des bandes colorées correspondant aux muscles sollicités lors des pompes.

Les planches à pompes affirment qu’il est possible de travailler les muscles suivants :

  • les pectoraux :
  • les triceps ;
  • les épaules ;
  • le dos.

C’est ici que les choses se compliquent …

En effet, si certaines prises indiquent qu’elles aident à cibler les pectoraux, le recrutement musculaire se fait en fait davantage au niveau des triceps.

De plus, les prises réservées au travail des épaules laissent à désirer puisqu’elles peuvent engendrer une rotation interne des épaules : pas idéal ! Si vous souhaitez mettre l’accent sur les deltoïdes, vous devriez plutôt réaliser des pompes piquées ou avec les pieds surélevés.

Enfin, on émet quelques doutes quant à la possibilité de muscler son dos avec des pompes …

Présentation et test d’une planche à pompes

Notre avis sur les planches à pompes

Au vu de ces éléments, on peut conclure que les planches à pompes relèvent davantage du gadget que du véritable équipement sportif.

Dans une certaine mesure, elles peuvent être intéressantes pour les personnes qui débutent et qui ne savent pas encore trop comment positionner leurs mains. Cependant, il est impératif d’éviter les prises un peu bizarres qui risquent de vous gêner plus qu’autre chose.

Si vous êtes séduit par le gain d’amplitude offert par les poignées de la planche à pompes mais que vous ne voulez pas débourser une trentaine d’euros pour en acheter une, vous devriez envisager d’acheter uniquement des poignées de pompes : vous bénéficierez des mêmes avantages à un prix presque deux fois moins élevé !